Où en sommes nous avec la prise en compte des déplacements à pied et à vélo ?

En cette période de confinement, de nombreuses questions se posent et vont se poser en ce qui concerne les déplacements à pied et à vélo. Voilà un petit résumé des points qui nous semblent importants:

– sur les déplacements autorisés, de nombreuses informations contradictoires ont circulé à propos de la possibilité ou pas de se déplacer à vélo, pour faire ses courses, aller au travail ou faire du sport. La FUB a recueilli plus de 1000 témoignages de cyclistes interpellés. Elle a déposé un recours devant le conseil d’état, et le mémoire en défense de la place Beauvau confirme bien que le vélo est autorisé dans tous les cas.

– sur la fermeture des aménagements cyclables: la voie verte d’Ornex a été laissé ouverte, tandis qu’à Grilly ou Divonne, les voie vertes ont été fermées. Quelle est la logique ? Les cyclistes doivent donc circuler sur la route où le trafic est plus faible, mais où les excès de vitesse sont fréquent. Ces mesures sont contre-productives et dangereuses, en Allemagne l’utilisation du vélo est au contraire fortement encouragée. Un courrier à été envoyé par l’AF3V à la ministre des transports pour demander au plus vite la réouverture des voies vertes. Nous demandons instamment aux communes du Pays de Gex d’ouvrir de nouveau ces itinéraires indispensables aux déplacements à vélo !

– sur la préparation de la sortie de crise: nous avons écrit dimanche dernier aux mairies de Ornex, Ferney-Voltaire, Divonne-les-Bains, Gex, Prévessin-Moens, Saint-Genis-Pouilly, Thoiry, Échenevex, à la CAPG et au Département pour leur demander d’anticiper sur le déconfinement en mettant en place des aménagements cyclables temporaires pour les cyclistes qui sont obligés de se déplacer, mais également de mettre en place des surlargeurs sur les trottoirs, notamment dans les centre-villes anciens où ceux-ci sont souvent étroit et ne permettent pas à deux piétons de se croiser en respectant les distances recommandées.
Ces aménagements commencent à être réalisés dans certaines villes françaises. La région Ile de France lance un plan vélo à 300 millions. Le Cerema, qui produit les recommandations et normes d’aménagement a produit un guide pour ces aménagements cyclistes et piétons. Nous avons aussi incité les destinataires de notre message à participer à un séminaire qui a été organisé par le Cerema cette semaine.
Comme malheureusement souvent, nous n’avons reçu aucune réponse des 8 mairies destinataires, ni de la CAPG ni du département. Si rien n’est fait, en sortie de confinement il faudra donc se croiser sur des trottoirs qui souvent ne respectent déjà pas la norme (1.40 m de largeur hors tout obstacles) tandis que l’immense majorité de l’espace public sera toujours réservé aux voitures.

La véloroute reste ouverte à Ornex

La municipalité d’Ornex a envisagé un moment de fermer pendant la crise épidémique la véloroute récemment crée sur sa commune. Heureusement, la municipalité a finalement décidé de la laisser ouverte.

Au contraire, de nombreux pays mettent en place des aménagement cyclables temporaires en prenant de la place sur les chaussées désertées, car le vélo est un mode de déplacement qui permet de respecter les règles de distanciation sociale. La France est en train de réfléchir à cette possibilité, et le Céréma, organisme officiel qui édicte les recommandations et normes d’aménagement, a même mis en ligne un guide pour réaliser de tels aménagements temporaires.

La véloroute Gex – Ferney prend forme à Ornex

Les travaux de réalisation de la véloroute Gex – Ferney avancent bien à Ornex. Le tracé est maintenant clairement visible le long de la rue des Fins et de la rue de Collex (voir les photos ci-dessous prises ici), et le chemin entre la brasserie Gessienne et la casse automobile (ici) est en cours de terrassement. La section Ornessienne de la véloroute devrait être ouverte en fin d’année / début 2020.

Vue vers le sud depuis le haut de la rue des Fins. La voie verte sera complètement séparée de la chaussée automobile.
Vue vers le nord depuis le même endroit. La voie verte chemine en parallèle au chemin de Collex.

Le mépris des piétons, suite

Après notre précédent article sur le mépris des piétons, un autre témoignage, cette fois le long de la RD1005 entre le panneau de sortie d’Ornex et celui d’entrée de Ferney.

Les panneaux posés bien au milieu du trottoir, pour bloquer le passage des deux côtés. Aucun effort pour laisser un passage pour les piétons. On voit sur les photos qu’il y a de la place sur la route, on peut aussi mettre des panneaux sur un pied… Mais comme d’habitude, les piétons ne sont pas du tout pris en compte dans la réflexion.

Demande de sécurisation du trottoir à Ornex

Suite à une discussion sur un stand APiCy avec une personne dont l’enfant a été renversé sur le trottoir à Ornex, nous avons adressé la demande ci-jointe à la mairie d’Ornex:

Bonjour Monsieur le maire et madame la directrice des services techniques,

lors d’un stand de notre association, une personne est venue nous dire que son jeune fils avait été renversé par un véhicule alors qu’il circulait sur le trottoir.  Le véhicule responsable sortait du parking du restaurant Rajpoute.

Apparemment cette personne avait à l’époque de l’accident alerté la mairie d’Ornex, et bien sûr le restaurant, mais sans aucun résultat. Je me suis rendu sur place, et je confirme que la sortie du restaurant débouche sur le trottoir sans aucune visibilité, comme le montre la photo ci-contre. Un cycliste qui circulerait sur le trottoir comme le marquage l’y autorise ici pourrait être percuté de plein fouet.

Cette situation nous semble très accidentogène, et nous demandons de prendre des mesures correctrices. Celles-ci peuvent prendre différentes formes:

– marquage coloré du trottoir au débouché de ce stationnement (et pourquoi pas de tous les stationnements) pour rappeler aux utilisateurs qu’ils croisent un cheminement piéton et cyclable, et que ceux-ci y sont prioritaires

– mise en place d’une miroir pour permettre de voir ce qui se passe sur le trottoir / en sortie du parking
– matérialisation d’un stop en sortie du parking
– mise en place d’un barre au sol faisant office de ralentisseur pour obliger les véhicules sortant du parking de circuler au pas

Il serait sans doute utile de faire un inventaire de toutes les voies débouchant sur le trottoir/piste cyclable le long de la RD 1005 pour mettre en place des mesures systématiques et cohérentes pour la sécurité des piétons et des cyclistes.

En vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à cette demande, je vous prie d’agréer mes salutations distinguées.