Fake news dans le Dauphiné

Dans son édition du 23 octobre, le Dauphiné a publié un article disant que le tribunal administratif avait délibéré en notre défaveur dans la procédure en cours contre la mairie de Ferney-Voltaire. L’article disait également que ni la commune ni APiCy ne commentait cette décision, tout en omettant de préciser que le journal ne nous a jamais contacté pour nous demander des commentaires…

De notre part, nous n’avions aucune information ni de notre avocat ni du tribunal à ce propos. Nous avons donc contacté notre avocat qui nous a confirmé qu’à cette date, aucun jugement n’avait été rendu ! Cet article est donc une pure invention, un bel exemple de fake news.

Notre contribution à l’enquête sur la ZAC de Ferney-Voltaire

À la fin du mois de mars, nous avons envoyé notre contribution dans le cadre de l’enquête publique sur la ZAC de Ferney. En raison de la crise Covid, nous l’avons envoyé par courriel, en demandant un accusé de réception, que nous n’avons pas reçu. L’enquête a été prolongé jusqu’au 14 juin, nous l’avons donc renvoyé une nouvelle fois.

Où en sommes nous avec la prise en compte des déplacements à pied et à vélo ?

En cette période de confinement, de nombreuses questions se posent et vont se poser en ce qui concerne les déplacements à pied et à vélo. Voilà un petit résumé des points qui nous semblent importants:

– sur les déplacements autorisés, de nombreuses informations contradictoires ont circulé à propos de la possibilité ou pas de se déplacer à vélo, pour faire ses courses, aller au travail ou faire du sport. La FUB a recueilli plus de 1000 témoignages de cyclistes interpellés. Elle a déposé un recours devant le conseil d’état, et le mémoire en défense de la place Beauvau confirme bien que le vélo est autorisé dans tous les cas.

– sur la fermeture des aménagements cyclables: la voie verte d’Ornex a été laissé ouverte, tandis qu’à Grilly ou Divonne, les voie vertes ont été fermées. Quelle est la logique ? Les cyclistes doivent donc circuler sur la route où le trafic est plus faible, mais où les excès de vitesse sont fréquent. Ces mesures sont contre-productives et dangereuses, en Allemagne l’utilisation du vélo est au contraire fortement encouragée. Un courrier à été envoyé par l’AF3V à la ministre des transports pour demander au plus vite la réouverture des voies vertes. Nous demandons instamment aux communes du Pays de Gex d’ouvrir de nouveau ces itinéraires indispensables aux déplacements à vélo !

– sur la préparation de la sortie de crise: nous avons écrit dimanche dernier aux mairies de Ornex, Ferney-Voltaire, Divonne-les-Bains, Gex, Prévessin-Moens, Saint-Genis-Pouilly, Thoiry, Échenevex, à la CAPG et au Département pour leur demander d’anticiper sur le déconfinement en mettant en place des aménagements cyclables temporaires pour les cyclistes qui sont obligés de se déplacer, mais également de mettre en place des surlargeurs sur les trottoirs, notamment dans les centre-villes anciens où ceux-ci sont souvent étroit et ne permettent pas à deux piétons de se croiser en respectant les distances recommandées.
Ces aménagements commencent à être réalisés dans certaines villes françaises. La région Ile de France lance un plan vélo à 300 millions. Le Cerema, qui produit les recommandations et normes d’aménagement a produit un guide pour ces aménagements cyclistes et piétons. Nous avons aussi incité les destinataires de notre message à participer à un séminaire qui a été organisé par le Cerema cette semaine.
Comme malheureusement souvent, nous n’avons reçu aucune réponse des 8 mairies destinataires, ni de la CAPG ni du département. Si rien n’est fait, en sortie de confinement il faudra donc se croiser sur des trottoirs qui souvent ne respectent déjà pas la norme (1.40 m de largeur hors tout obstacles) tandis que l’immense majorité de l’espace public sera toujours réservé aux voitures.

Participer aux enquêtes publiques peut être utile…

Fin janvier, nous avons participé à l’enquête publique sur une nouvelle modification du PLU de Ferney-Voltaire dont un des objets visait à diminuer la surface des stationnements vélos prévus dans le centre commercial Terrinov. Une nouvelle fois le commissaire enquêteur nous a donné raison. Mais cette fois, la CAPG a décidé de suivre l’avis du commissaire enquêteur. Jeudi dernier, la CAPG a donc voté cette modification du PLU sans la réduction de la surface dévolue au stationnement des vélos.

Nous sommes donc très satisfaits d’avoir été entendus sur ce point.

Ferney-Voltaire: les cyclistes toujours méprisés

Ferney-Voltaire a récemment inauguré la déviation de la RD78 qui relie la ville à Prévessin. Une route a été crée ex-nihilo, au milieu d’un champ. Il était donc tout à fait possible de réaliser un aménagement cyclable de qualité, séparé de la chaussée, sur cet axe important entre les deux communes, qui permet de rejoindre l’école Saint-Vincent ou le centre de Ferney.

Au lieu de cela, la mairie de Ferney-Voltaire a réalisé une nouvelle fois un aménagement cyclable bâclé et même pas continu, montrant une fois de plus son mépris total pour les cyclistes.

Le marquage n’est même pas continu, la bande cyclable s’arrête bien avant le rond-point. Pourtant, rien n’empêchait de prévoir la largeur nécessaire sur cette nouvelle voirie. Du coup, elle ne respecte même pas la loi Laure obligeant la réalisation d’aménagements cyclables sur les nouvelles voiries.
A peine réalisé, le marquage est déjà a moitié effacé. D’autre part, le marquage qui alterne des silhouettes de vélos et des chevrons ne correspond à aucune base légale.
La où la peinture n’a pas été rabotée, elle commence déjà à disparaître, après quelques semaines.
Toutes les voitures coupent le virage, la bande cyclable ne protégera aucun cycliste. Un fois encore, la mairie a réalisé un aménagement qui n’apporte aucune sécurité aux cyclistes, alors qu’en créant une nouvelle route au milieu d’un champ, il était ultra facile de faire un aménagement de qualité.

Nos observations sur la modification de PLU de Ferney-Voltaire

Une enquête publique est en cours pour la modification n°6 du PLU de Ferney-Voltaire. Pour la 3ème fois en 3 ans, cette modification vise entre autres à diminuer l’espace prévu pour le stationnement des vélos (précédentes fois: https://www.apicy.fr/lienarticle/3361 et https://www.apicy.fr/lienarticle/3748).

Cette nouvelle modification concerne le projet de centre commercial prévu dans la ZAC Ferney-Innovation, où 1600 places de stationnement voiture sont prévues. Avec le PLU actuel, 97,7 % de l’espace de stationnement est réservé aux voitures, cette modification vise à faire passer ce pourcentage à 99,2 % ! Aucune justification n’est donnée pour cette modification.

Une fois encore, malgré nos demandes lors de chacune des précédentes modifications, aucun critère de qualité n’est exigé pour les stationnements vélos qui seront mis en place.

Nous avons donc rencontré le commissaire-enquêteur et déposé nos observations. Espérons que comme la précédente fois le commissaire-enquêteur donnera un avis négatif, mais que cette fois cet avis sera suivi.

Nous vous invitons à participer à cette enquête publique. Les modalités administratives sont sur le site de la CAPG. L’enquête est ouverte jusqu’au 10 février, le dossier peut être consulté au siège de la CAPG à Gex ou à la mairie de Ferney-Voltaire. Il est aussi possible d’envoyer ses observations au commissaire enquêteur par émail à l’adresse: modification6ferneyvoltaire@paysdegexagglo.fr

Dans le questionnaire adressé aux candidats lors de la campagne des municipales en 2014, le maire actuel avait dit qu’il ferait «obligation faite aux promoteurs par le PLU d’établir des garages à vélo ou des emplacements protégés pour les cycles». Nous sommes donc affligé de constater que la municipalité continue de dégrader les conditions permettant de mettre en place un vrai système vélo, en contradiction complète avec ses engagements…