La réponse de Saint-Genis à notre demande d’aménagements cyclables provisoires

Suite à notre courrier du 13 mai dernier demandant la mise en place d’aménagements cyclables temporaires, la mairie de Saint-Genis-Pouilly nous a répondu quelques jours plus tard pour nous annoncer les aménagements rapides qu’elle va mettre en place. En plus, la mairie a également écrit au département pour soutenir nos demandes d’aménagements rapides sur les voiries départementales.

Où en sommes nous avec la prise en compte des déplacements à pied et à vélo ?

En cette période de confinement, de nombreuses questions se posent et vont se poser en ce qui concerne les déplacements à pied et à vélo. Voilà un petit résumé des points qui nous semblent importants:

– sur les déplacements autorisés, de nombreuses informations contradictoires ont circulé à propos de la possibilité ou pas de se déplacer à vélo, pour faire ses courses, aller au travail ou faire du sport. La FUB a recueilli plus de 1000 témoignages de cyclistes interpellés. Elle a déposé un recours devant le conseil d’état, et le mémoire en défense de la place Beauvau confirme bien que le vélo est autorisé dans tous les cas.

– sur la fermeture des aménagements cyclables: la voie verte d’Ornex a été laissé ouverte, tandis qu’à Grilly ou Divonne, les voie vertes ont été fermées. Quelle est la logique ? Les cyclistes doivent donc circuler sur la route où le trafic est plus faible, mais où les excès de vitesse sont fréquent. Ces mesures sont contre-productives et dangereuses, en Allemagne l’utilisation du vélo est au contraire fortement encouragée. Un courrier à été envoyé par l’AF3V à la ministre des transports pour demander au plus vite la réouverture des voies vertes. Nous demandons instamment aux communes du Pays de Gex d’ouvrir de nouveau ces itinéraires indispensables aux déplacements à vélo !

– sur la préparation de la sortie de crise: nous avons écrit dimanche dernier aux mairies de Ornex, Ferney-Voltaire, Divonne-les-Bains, Gex, Prévessin-Moens, Saint-Genis-Pouilly, Thoiry, Échenevex, à la CAPG et au Département pour leur demander d’anticiper sur le déconfinement en mettant en place des aménagements cyclables temporaires pour les cyclistes qui sont obligés de se déplacer, mais également de mettre en place des surlargeurs sur les trottoirs, notamment dans les centre-villes anciens où ceux-ci sont souvent étroit et ne permettent pas à deux piétons de se croiser en respectant les distances recommandées.
Ces aménagements commencent à être réalisés dans certaines villes françaises. La région Ile de France lance un plan vélo à 300 millions. Le Cerema, qui produit les recommandations et normes d’aménagement a produit un guide pour ces aménagements cyclistes et piétons. Nous avons aussi incité les destinataires de notre message à participer à un séminaire qui a été organisé par le Cerema cette semaine.
Comme malheureusement souvent, nous n’avons reçu aucune réponse des 8 mairies destinataires, ni de la CAPG ni du département. Si rien n’est fait, en sortie de confinement il faudra donc se croiser sur des trottoirs qui souvent ne respectent déjà pas la norme (1.40 m de largeur hors tout obstacles) tandis que l’immense majorité de l’espace public sera toujours réservé aux voitures.

Demandes supplémentaires pour l’aménagement futur du carrefour de la Porte de France à Saint-Genis

À la fin du mois de septembre, nous avons publié des informations à propos des aménagements pour cycles et piétons prévus pour le futur carrefour de la Porte de France à Saint-Genis.

Fin novembre, nous avons demandé au département que l’étude d’avant-projet ne se contente pas d’aménagements mixtes piétons-cycle de 3 m de large, mais soient qualitatifs: «Vous nous avez annoncé que l’étude devra établir si les cheminements vélos et piétons seront mixtes ou pas, et vous parliez d’une largeur de 3 m. Cet ouvrage neuf est fait pour durer des décennies, il doit donc répondre aux besoins actuels et aux besoins futurs. Vous constatez sans doute comme nous l’essor des vélos électriques et le décollage des vélos cargos. Le nombre d’usagers du vélo va aussi fortement augmenter, le gouvernement par le plan vélo a prévu un doublement de la part modale du vélo. Dans notre région, la croissance sera sans doute encore plus rapide étant donnée la politique Genevoise de mobilité. Prenant tout ceci en compte, il est important que les aménagements pour piétons et cycles soient confortables, incitatifs et sûrs. Nous souhaitons donc que les piétons et les cycles soient séparés, et que les pistes cyclables soient conformes aux recommandations du Cerema, c’est à dire d’au minimum 3 m de large pour des pistes bidirectionnelles, les piétons étant ailleurs. Dans le cas de mélange piétons / vélos, l’infrastructure devient donc une voie Verte, et la largeur minimale recommandée est de 4 m dans ce cas. Je mets en PJ les deux fiches du Cerema correspondantes. Nous sommes à disposition pour en discuter si nécessaire.»

Pour le moment, nous n’avons pas reçu de réponse.

Quelques informations sur l’aménagement futur du carrefour de la Porte de France à Saint-Genis

Suite à la parution dans la presse d’informations concernant le projet d’aménagement futur du carrefour de la porte de France à Saint-Genis-Pouilly, nous avons questionné le responsable local de la direction des routes sur la prise en compte des cycles et piétons dans le projet. En effet, ce carrefour est régulièrement mentionné pour sa dangerosité pour les piétons et cyclistes.

Voici les réponses très satisfaisantes que nous avons reçues:

  • l’aménagement du carrefour Porte de France prend bien en compte le passage des modes doux vers toutes les activités et lieux de vie (actuels et futurs) du secteur :
  • le tracé qui leur est réservé figure en couleur orange sur le plan disponible sur le site Ain.fr;
  • le projet intègre donc les modes doux (piétons et cycles), avec des cheminements protégés et sécurisés, ce qui n’est pas du tout le cas dans la situation actuelle;
  • la traversée des infrastructures routières s’effectuera de manière sécurisée au niveau des carrefours à feux qui gèrent l’ensemble des flux de circulation vers Genève, le CERN ou Saint-Genis-Pouilly;
  • s’agissant de séparer ou non les piétons des cyclistes, le parti émergeant a privilégié pour l’instant la voie mixte de 3 mètres de largeur : l’opération n’étant qu’au terme de sa phase préliminaire, l’avant-projet qui démarre examinera de façon plus approfondie les avantages/inconvénients de chaque solution, voie mixte ou cheminements séparés.

Le plan (et une vidéo) mentionné dans le texte, et des explications supplémentaires peuvent être trouvés ici: https://www.ain.fr/le-departement-investit-pour-la-mobilite-dans-le-pays-de-gex/

Liaison entre Meyrin et Saint-Genis-Pouilly

Un article du Pays Gessien nous apprend que l’axe entre la douane de Meyrin et Saint-Genis-Pouilly doit être refait pour accueillir un bus à haut niveau de service. Les aménagements pour vélos doivent être améliorés à l’occasion, ainsi nous l’espérons que la traversée de la douane. Nous n’avons pas vu de plans de ces aménagements, il faudra veiller à ce que les aménagements pour les piétons et les cycles soient de qualité. Idéalement, il faudrait une piste cyclable de chaque côté de la route dans le même sens que la circulation, afin d’éviter les dangereuses traversées actuelles des chaussées.

Piste cyclable à Saint-Genis-Pouilly

En nous rendant au repair café, nous avons pu emprunter la piste rue de Pouilly. Large et belle, avec un marquage séparant bien les piétons et les cycles, elle est agréable à utiliser. Dommage qu’elle ne soit pas plus longue, ce serait idéal d’avoir de vraies liaisons cyclables ainsi réalisées. Bien entendu, nous l’avons entrée dans la carte OpenStreetMap sur laquelle elle apparaît déjà, et elle sera donc représentée aussi lors de notre prochaine mise à jour de notre carte de aménagements cyclables du Pays de Gex.

201604_3180