Où en sommes nous avec la prise en compte des déplacements à pied et à vélo ?

En cette période de confinement, de nombreuses questions se posent et vont se poser en ce qui concerne les déplacements à pied et à vélo. Voilà un petit résumé des points qui nous semblent importants:

– sur les déplacements autorisés, de nombreuses informations contradictoires ont circulé à propos de la possibilité ou pas de se déplacer à vélo, pour faire ses courses, aller au travail ou faire du sport. La FUB a recueilli plus de 1000 témoignages de cyclistes interpellés. Elle a déposé un recours devant le conseil d’état, et le mémoire en défense de la place Beauvau confirme bien que le vélo est autorisé dans tous les cas.

– sur la fermeture des aménagements cyclables: la voie verte d’Ornex a été laissé ouverte, tandis qu’à Grilly ou Divonne, les voie vertes ont été fermées. Quelle est la logique ? Les cyclistes doivent donc circuler sur la route où le trafic est plus faible, mais où les excès de vitesse sont fréquent. Ces mesures sont contre-productives et dangereuses, en Allemagne l’utilisation du vélo est au contraire fortement encouragée. Un courrier à été envoyé par l’AF3V à la ministre des transports pour demander au plus vite la réouverture des voies vertes. Nous demandons instamment aux communes du Pays de Gex d’ouvrir de nouveau ces itinéraires indispensables aux déplacements à vélo !

– sur la préparation de la sortie de crise: nous avons écrit dimanche dernier aux mairies de Ornex, Ferney-Voltaire, Divonne-les-Bains, Gex, Prévessin-Moens, Saint-Genis-Pouilly, Thoiry, Échenevex, à la CAPG et au Département pour leur demander d’anticiper sur le déconfinement en mettant en place des aménagements cyclables temporaires pour les cyclistes qui sont obligés de se déplacer, mais également de mettre en place des surlargeurs sur les trottoirs, notamment dans les centre-villes anciens où ceux-ci sont souvent étroit et ne permettent pas à deux piétons de se croiser en respectant les distances recommandées.
Ces aménagements commencent à être réalisés dans certaines villes françaises. La région Ile de France lance un plan vélo à 300 millions. Le Cerema, qui produit les recommandations et normes d’aménagement a produit un guide pour ces aménagements cyclistes et piétons. Nous avons aussi incité les destinataires de notre message à participer à un séminaire qui a été organisé par le Cerema cette semaine.
Comme malheureusement souvent, nous n’avons reçu aucune réponse des 8 mairies destinataires, ni de la CAPG ni du département. Si rien n’est fait, en sortie de confinement il faudra donc se croiser sur des trottoirs qui souvent ne respectent déjà pas la norme (1.40 m de largeur hors tout obstacles) tandis que l’immense majorité de l’espace public sera toujours réservé aux voitures.

Travaux: les piétons, on s’en fout

En circulant samedi à Prévessin, je n’ai pas pu ne pas prendre cette photo (route de Ferney, juste en-dessous de la mairie), tout à fait représentative de l’attention portée aux piétons par les aménageurs: pour mettre des panneaux demandant aux voitures de ralentir, ils n’ont aucun problème pour bloquer intégralement le trottoir. Les piétons, les poussettes, les handicapés, débrouillez-vous, la seule chose qui compte ce sont les voitures.

Si cette photo a été prise à Prévessin, le problème est exactement le même partout. Lorsque nous rencontrons les élus et les techniciens, une des demandes principale que nous faisons est que lors de tout aménagement, la première question qu’on se pose est «où vont passer les piétons et les cyclistes» ? En général nos interlocuteurs nous disent que bien entendu ils se posent cette question et sont presque indignés qu’on leur rappelle cette évidence. Et pourtant, des dizaines de réunions plus tard, on voit que cette évidence est très loin d’avoir été intégrée…

Réponse de la mairie de Meyrin à notre courrier commun avec PROVELO

La mairie de Meyrin a répondu rapidement au courrier commun que nous avons envoyé avec PROVELO. Si rien aucune amélioration n’est prévue à court terme, nos demandes semblent avoir été entendues, et seront prises en compte lors de prochains travaux.

Le courrier était aussi adressé à la mairie de Prévessin, qui pour le moment ne nous a pas répondu.

Opération obstacles visibles, la suite

Nous avons équipé deux nouvelles barrières de réflecteurs, afin d’éviter de possibles accidents. Ces deux barrières se situent sur le chemin des Blaches qui relie Ferney-Voltaire et Prévessin.

Si vous connaissez d’autres endroits qui nécessitent une telle intervention, contactez-nous et nous vous fournirons de la bande haute visibilité en échange de photos de votre travail, avant-après.

Sortie vélo avec les membres du conseil municipal des jeunes de Prévessin-Moëns

Les membres du conseil municipal des jeunes (CMJ) de Prévessin-Moëns s’étaient donné pour objectif pour 2017, notamment, de réaliser un projet sur le thème de la mobilité douce. Pour cela, l’APiCy a été invitée à une première réunion du CMJ le mercredi 10 mai. À cette occasion, l’association a pu être présentée, ainsi qu’un film de sensibilisation sur la circulation à vélo et un quiz autour de la mobilité active.

Suite à cette première prise de contact, le mercredi après-midi 20 septembre 2017 les citoyens juniors – citoyens adultes de demain – ont pris part à une sortie vélo en partenariat avec l’APiCy.
Sécurisée par M. Rémi Blin, agent de police municipale, et co-encadrée par Maureen Kuenster, Blaise Bachmann et Peter Loosli en tant que membres actifs de l’APiCy, l’opération a été rondement menée.
Ses objectifs-clés: repérer les infrastructures existantes; identifier les points noirs pour la circulation à vélo dans Prévessin-Moëns et le long des itinéraires cyclables menant vers les municipalités voisines: Ferney-Voltaire, Ornex, Ségny, Chevry, Saint-Genis-Pouilly et Meyrin.
Les suggestions recueillies lors de cette sortie, avec le concours de Mme Aude Etcheberry, Maire adjointe chargée des affaires scolaires et de la jeunesse, seront analysées lors du prochain CMJ, prévu pour le mercredi après-midi 18 octobre 2017.
Peter Loosli et Blaise Bachmann