Prévessin parle de nous !

L’APiCy a une bonne visibilité en page 3 du dernier « Le Mag » de la commune de Prévessin, avec 2 photos d’événements et juste en face de l’édito de Mme la Maire :

Le Mag 23 Juillet – Septembre (calameo.com)

En page 11 vous trouverez également un paragraphe sur l’aménagement de la voie verte Vésegnin-Brétigny, et en page 15, sur la requalification de la Route des Alpes.

Également, lors d’une balade avec une élue sur place les derniers jours, nous avons eu connaissance de plusieurs projets communaux dont des compléments de marquage, le réaménagement du carrefour D35b/D78f (Route de St-Genis/Route Bellevue), et de la rue du Salève entre les deux giratoires à Gamm Vert. Le giratoire des anneaux a des contraintes liées aux convois exceptionnels, de ce fait rien n’est encore arrêté.

Arrivée d’une piste cyclable route de Meyrin à Ferney

Croisement des Rues de Meyrin et Chemin de la Planche Brûlée

Dans le FerneyMag de cet été, toute une double page est consacrée aux travaux à venir aux croisements des Rue de Meyrin, Route de Meyrin et Chemin de la Planche Brûlée. Une piste cyclable doit notamment voir le jour entre la statue du Bisou et le centre commercial Leclerc – Bois Candide.

Cette voie cyclable est un début aux nombreux projets modes doux annoncés de part et d’autre du carrefour, avec la continuité suisse en direction de Meyrin via la douane de Mategnin prévue vers 2025 et la continuité française en direction de la Place du Jura et de la douane principale de Ferney à l’horizon 2025 également, avec l’arrivée du futur tramway.

L’article est à retrouver ci-bas.

Parade à vélo à Ferney avec Vélorution : Dimanche 19 Juin à 15h

Les associations Vélorution Pays de Gex et Apicy organisent une parade à vélo à Ferney-Voltaire le dimanche 19 juin 2022. Il s’agit d’un rassemblement de cyclistes pour promouvoir l’usage du vélo et la mobilité active dans les déplacements quotidiens.

Le parcours débutera devant la mairie à 15h et se terminera à la maison Saint-Pierre vers 16h. Nous emprunterons les aménagements cyclables lorsqu’ils existent et ne bloquerons pas la circulation. Voici le plan de l’itinéraire prévu.

A dimanche !

Voir : https://www.ledauphine.com/societe/2022/06/17/une-parade-a-velos-pour-promouvoir-la-mobilite-douce

Le baromètre des villes cyclables à la une du « Gessien »

La FUBicy, organisme nationale français d’usagers du vélo, a publié récemment les résultats de son Baromètre des villes cyclables – un grand sondage sur le ressenti des personnes circulant à vélo dans leur commune. Sachant qu’il faut 50 réponses au sein d’une commune pour être répertorié dans les résultats, six communes gessiens ont reçu un score lors de cette édition.

Vous trouverez tous les résultats sur le site du baromètre.

Pour le Pays de Gex, le nombre de participants est en hausse depuis l’édition précédente, et les notes accordées sont en légère hausse aussi. Celles-ci restent toutefois assez médiocres, témoin d’une certaine insatisfaction des usagers, alors que des infrastructures — certaines belles — ont été créées depuis l’édition précédente. Pourquoi ? Le nombre de personnes se déplaçant à vélo étant en hausse, les attentes des nouveaux usagers seraient-elles plus élevées ? C’est possible, mais nous pensons qu’il faut surtout y voir le reflet d’une infrastructure qui reste parcellaire et disjointe.

Il n’est toujours pas possible, dans la majorité des cas, de se déplacer de façon sécurisée entre une commune gessienne et sa voisine. A l’intérieur d’une zone urbanisée, on trouve plus souvent des aménagements, mais sur des tronçons isolés. Or si on souhaite aller à une destination, on ne peut pas faire l’impasse sur une partie de l’itinéraire ! L’infrastructure dont on dispose aujourd’hui dans le Pays de Gex conviendrait très bien à des cyclistes souhaitant faire 200m de vélo par-ci, quelques mètres par-là, deux-trois kilomètres par ici, et ayant un moyen de faire des sauts dans l’espace-temps, reliant la fin d’un aménagement au début du suivant sans avoir à traverser l’espace intervenant. En attendant de tels moyens, nous autres, cyclistes du réel, sommes bien obligés de parcourir chaque mètre d’enrobé, de graviers, de terre ou de boue, nous séparant de notre objectif. Et c’est la partie la plus difficile qui va conditionner le sentiment global de sécurité ou d’insécurité sur le trajet.

Le « Pays Gessien » fait sa Une cette semaine sur le sujet : vous y lirez un résumé des résultats du baromètre, ainsi que des commentaires, plus détaillés que ce qui précède, plus diplomatiques sans doute, mais allant dans le même sens, de la part de notre président, Blaise Bachmann, et de Jean-François Marchand du collectif Vélorution.

Pour les 10 ans de l’APiCy : Une du « Gessien » sur les déplacements à vélo

Voici la question que pose le Gessien de cette semaine sur sa « Une » : Est-il moins dangereux de circuler à vélo ?

Les connaisseurs de la loi de Betteridge souriront en coin, et un peu jaune, sur le titre.

S’ensuit une double-page qui parle de notre travail à l’occasion de nos 10 années d’existence, et qui passe en revue les évolutions de l’infrastructure vélo durant ce temps. Vous y verrez également une photo de notre ancien et notre nouveau président, car Blaise Bachmann prend la relève de Philippe Quaglia, qui prend sa retraite du bureau après 10 ans d’un travail inestimable.

L’article est excellent et nous vous encourageons à vous en procurer une copie, soit chez votre marchand de journaux ou votre boulanger (il sort le jeudi), soit en ligne sur leur site. Soutenons la presse locale ! Surtout quand elle met notre travail autant en avant !