Des nouvelles concernant le gros projet de réaménagement de la Porte de France

La Porte de France fait beaucoup parler d’elle depuis 3 ans avec son projet de réaménagement

Si vous suivez notre site internet et nos articles, vous savez que l’APiCy s’est lancé dans une « bataille » avec le département pour se faire entendre sur nos propositions du projet Porte de France, notamment lors de la concertation publique ayant eu lieu début 2022 et pour demander l’avis aux citoyens sur le projet dessiné et partagé par le département.

Pour les autres, vous pouvez rattraper votre retard ici : https://www.apicy.fr/lienarticle/4967

Nous avons en cette fin d’été des nouvelles pour le projet ! Un constat de nappe d’eau à 1,5m de profondeur au lieu des 4 mètres qui ont été utilisés pour le calcul du projet actuel ferait passer le coût de 25 à 40 Millions d’€.

3 options sortent dorénavant possibles, à la suite d’une réunion entretenue entre les salariés du département :

1. Projet maintenu avec variante possible de surélévation partielle (surcoût de 15 M€)

2. Nouveau projet avec pont type Val Thoiry (2 X 2 voies)

3. On ne fait rien !

Alors que peut-on faire pour sécuriser l’existant à moindres frais sans devoir attendre encore des années une hypothétique réalisation définitive ? Une proposition déjà faite de longue date par l’APiCy est de neutraliser une des 2 voies arrivant au carrefour depuis Ferney ou séparer / écarter les voies existantes avec création ilot central pour sécuriser la traversée des vélos (endroit dangereux). Demande qui a été (une nouvelle fois) relayée par un conseiller départemental lors de cette réunion du département.

o Pas d’accord actuel sur choix du côté de la future piste cyclable RD984F (entre Porte de France et Douane CERN St Genis)

o Débat sur les P+R notamment à St-Genis (projet au bord de la Porte de France vis-à-vis Maison médicale), des problèmes de financement ralentissent ces projets au niveau de l’agglo ; pourtant le tournant des P+R c’est maintenant ! C’est une des raisons de la stagnation de la part modale des mobilités douces

Nous n’hésiterons pas à refaire un article si les choses avancent…

Encore des blocages pour un réaménagement temporaire de la douane du CERN…

Ce n’est pas la première fois que l’APiCy milite pour un aménagement plus sécurisé de la traversée de la douane à Prévessin

Nous avions déjà fait un article en mai dernier : https://www.apicy.fr/lienarticle/5166

Et nous venons avec des nouvelles, pas les meilleures soient-elles.

Nous avons abordé ce point avec Aurélie CHARILLON, Maire de Prévessin et conseillère départementale, vendredi 09 septembre 2022, lors d’une réunion avec la mairie. 

Rien n’a avancé, effectivement, et malheureusement. 

Le blocage est dû à plusieurs raisons : il y a beaucoup d’acteurs concernés : commune, département + douanes suisse et française qui bloque tout changement, et d’autre part « comme il y a à terme des travaux à venir en lien avec le BHNS et le carrefour Porte de France, les autorités ne procèdent pas à des modifications temporaires ».

Cette situation n’est pas satisfaisante du tout et nous le regrettons pour les cyclistes qui empruntent ce passage de douane.

Nous l’avons mentionné à chacune des réunions avec les autorités, mais sans effet pour l’instant. 

Relance au prochain épisode…

Dernières mises à jour sur le réaménagement de la douane du CERN (Meyrin)

Lors de l’événement du 6 mai dernier (distribution de croissants à la douane), des échanges entre l’APICY, la mairie de Prévessin, et un représentant de la douane de Meyrin ont été menés afin de comprendre où en était le réaménagement de la douane du CERN pour les modes doux.

Pour rappel, lors du réaménagement de la Porte de France et de la création du BHNS St-Genis – Genève (fin des travaux 2027), tout le secteur de la douane sera réhabilité et des aménagements modes doux existeront. Cependant, nous ne pouvons pas attendre 5 ans pour proposer un meilleur aménagement que l’actuel. Nos comptages montrent qu’il s’agit d’un endroit de fort passage notamment durant les mois plus doux.

A cette fin, les discussions sont en cours entre Prévessin, le département, et la douane pour trouver le meilleur choix d’aménagement temporaire. Une solution avait été envisagée en fin d’année dernière, mais une des trois instances s’y était opposée pour des raisons de sécurité.

De nouvelles discussions vont avoir lieu durant le mois de mai afin de trouver le meilleur compromis entre sécurité, fluidité, et accord des trois parties.

L’APICY a fait des propositions (bien souvent de seuls coups de peinture) mais malheureusement des problèmes techniques empêchaient la réalisation de ces propositions.

Nous vous tiendrons informés dans la mesure du possible de l’avancée de cet aménagement.

Dossier Porte de France – Avis de l’APICY pour la concertation publique

Situé à Saint-Genis-Pouilly, à l’Est du département de l’Ain et à proximité de la frontière Suisse, le giratoire de la Porte de France est à l’intersection de plusieurs axes importants du Pays de Gex.

Sa situation centrale engendre le passage de plus de 25 000 véhicules par jour et de grosses difficultés de circulation liées aux nombreux mouvements transfrontaliers aux heures de pointe. De nombreux projets sur le secteur, portés par les collectivités locales et aménageurs, devraient encore augmenter les flux dans les prochaines années.

Pour pallier ces difficultés, le Département de l’Ain a décidé de requalifier le secteur de la Porte de France en permettant le développement de transports alternatifs à la voiture individuelle.

Une présentation complète du projet est disponible sur le site du département : https://www.ain.fr/solutions/reamenagement-giratoire-porte-de-france/

Le projet de restructuration du giratoire Porte de France fait l’objet d’une procédure de concertation jusqu’au 15 avril 2022. Vous êtes invité à vous exprimer sur l’ensemble des composantes de l’opération : le fonctionnement des aménagements, l’insertion du futur BHNS dans le projet de réaménagement de la Porte de France, la prise en compte des mobilités douces, l’impact de l’opération sur l’environnement, le traitement paysager, la phase chantier ou tout autre composante de l’opération sur lequel vous souhaiteriez apporter une contribution.

L’APiCy, opposée à ce projet de réaménagement tel qu’il a été dessiné, a déposé, dans le cadre de cette concertation, le PDF ci-joint. Nous demandons une meilleure intégration des axes modes doux, afin d’encourager la pratique du vélo ou l’utilisation des transports en commun, pour réduire ou plutôt limiter l’augmentation constante du nombre de véhicules motorisés passant par ce nœud routier.

N’hésitez pas à commenter vos idées sous cet article ou notre page facebook.

Porte de France – CR de réunion avec le département de l’Ain et le CAPG

Voici le compte-rendu de notre réunion au sujet du rond-point Porte de France – le grand rond-point entre St Genis, le CERN, terminaison de la voie rapide – avec l’agence départementale des routes et Pays de Gex Agglo. C’est un projet critique pour les mobilités douces, car ce rond-point représente actuellement le plus gros point noir de l’infrastructure cyclable du Pays de Gex. Qui plus est, avec l’implication du futur BHNS vers Saint-Genis, l’intermodalité jouera un rôle important dans le projet.

L’état d’avancement de ce projet, actuellement en études d’avant-projet, nous a été présenté, et nous avons fait part de nos remarques et suggestions. Affaire à suivre puisque les plans seront amenés à évoluer, à mesure que l’étude avance. Nous remercions les acteurs de leur écoute et de leur esprit de collaboration constructive.

Demandes supplémentaires pour l’aménagement futur du carrefour de la Porte de France à Saint-Genis

À la fin du mois de septembre, nous avons publié des informations à propos des aménagements pour cycles et piétons prévus pour le futur carrefour de la Porte de France à Saint-Genis.

Fin novembre, nous avons demandé au département que l’étude d’avant-projet ne se contente pas d’aménagements mixtes piétons-cycle de 3 m de large, mais soient qualitatifs: «Vous nous avez annoncé que l’étude devra établir si les cheminements vélos et piétons seront mixtes ou pas, et vous parliez d’une largeur de 3 m. Cet ouvrage neuf est fait pour durer des décennies, il doit donc répondre aux besoins actuels et aux besoins futurs. Vous constatez sans doute comme nous l’essor des vélos électriques et le décollage des vélos cargos. Le nombre d’usagers du vélo va aussi fortement augmenter, le gouvernement par le plan vélo a prévu un doublement de la part modale du vélo. Dans notre région, la croissance sera sans doute encore plus rapide étant donnée la politique Genevoise de mobilité. Prenant tout ceci en compte, il est important que les aménagements pour piétons et cycles soient confortables, incitatifs et sûrs. Nous souhaitons donc que les piétons et les cycles soient séparés, et que les pistes cyclables soient conformes aux recommandations du Cerema, c’est à dire d’au minimum 3 m de large pour des pistes bidirectionnelles, les piétons étant ailleurs. Dans le cas de mélange piétons / vélos, l’infrastructure devient donc une voie Verte, et la largeur minimale recommandée est de 4 m dans ce cas. Je mets en PJ les deux fiches du Cerema correspondantes. Nous sommes à disposition pour en discuter si nécessaire.»

Pour le moment, nous n’avons pas reçu de réponse.

Quelques informations sur l’aménagement futur du carrefour de la Porte de France à Saint-Genis

Suite à la parution dans la presse d’informations concernant le projet d’aménagement futur du carrefour de la porte de France à Saint-Genis-Pouilly, nous avons questionné le responsable local de la direction des routes sur la prise en compte des cycles et piétons dans le projet. En effet, ce carrefour est régulièrement mentionné pour sa dangerosité pour les piétons et cyclistes.

Voici les réponses très satisfaisantes que nous avons reçues:

  • l’aménagement du carrefour Porte de France prend bien en compte le passage des modes doux vers toutes les activités et lieux de vie (actuels et futurs) du secteur :
  • le tracé qui leur est réservé figure en couleur orange sur le plan disponible sur le site Ain.fr;
  • le projet intègre donc les modes doux (piétons et cycles), avec des cheminements protégés et sécurisés, ce qui n’est pas du tout le cas dans la situation actuelle;
  • la traversée des infrastructures routières s’effectuera de manière sécurisée au niveau des carrefours à feux qui gèrent l’ensemble des flux de circulation vers Genève, le CERN ou Saint-Genis-Pouilly;
  • s’agissant de séparer ou non les piétons des cyclistes, le parti émergeant a privilégié pour l’instant la voie mixte de 3 mètres de largeur : l’opération n’étant qu’au terme de sa phase préliminaire, l’avant-projet qui démarre examinera de façon plus approfondie les avantages/inconvénients de chaque solution, voie mixte ou cheminements séparés.

Le plan (et une vidéo) mentionné dans le texte, et des explications supplémentaires peuvent être trouvés ici: https://www.ain.fr/le-departement-investit-pour-la-mobilite-dans-le-pays-de-gex/