Améliorations notables des aménagements à Farges & Péron

1/ Les travaux relancés en 2020 sur la voie verte piétons/cycles (ex-voie ferrée transgessienne) sont achevés, sur 2,9 kilomètres.

La réalisation sert notamment aux élèves se rendant au collège de Péron, en faisant la jonction avec la section de la voie verte transgessienne sur le territoire de cette commune voisine (sur 3,1 km).

Les deux municipalités – Farges et Péron – ont eu l’intelligence d’oeuvrer ensemble pour l’appel d’offres. La facture se monte à 398’3275 euros, amortie par 51% de subventions de l’Etat et du Département de l’Ain.

Un dessouchage (d’arbres) a été entrepris sur toute la longueur du ballast.

Se voulant plus résistant, un géotextile recouvre l’entre-rail.

2/ En parallèle, Farges a transformé le carrefour situé en bas de la rue de la République, en direction de Collonges.

Objectif principal: sécuriser ce tronçon, installer des abribus aux normes pour les personnes à mobilité réduite, de chaque côté de la route. Bémol, il n’y a pour le moment pas d’aménagements pour les cyclistes, et même pas de marquages…

Pour les trottoirs de la Pierre-Malfant, les travaux doivent suivre, avec la création d’un sens unique et une vitesse limitée à 30 km/heure.

Par ailleurs, profitant de l’enfouissement des réseaux (avec le concours du SIEA), des trottoirs ont été réalisés route d’Asserans, au chemin du Quart d’Avo et rue de la République.

Une grand partie des rues du village sont censées être sécurisées, à travers un engagement financier étalé sur plusieurs années.

Un chaussidou doit permettre de matérialiser l’espace pour les cyclistes sur les artères trop étroites pour accueillir des aménagements classiques.

Source: «Le Dauphiné libéré» Grand Genève – Chablais – Ain, 8 octobre 2022, page 15