Le baromètre des villes cyclables à la une du « Gessien »

La FUBicy, organisme nationale français d’usagers du vélo, a publié récemment les résultats de son Baromètre des villes cyclables – un grand sondage sur le ressenti des personnes circulant à vélo dans leur commune. Sachant qu’il faut 50 réponses au sein d’une commune pour être répertorié dans les résultats, six communes gessiens ont reçu un score lors de cette édition.

Vous trouverez tous les résultats sur le site du baromètre.

Pour le Pays de Gex, le nombre de participants est en hausse depuis l’édition précédente, et les notes accordées sont en légère hausse aussi. Celles-ci restent toutefois assez médiocres, témoin d’une certaine insatisfaction des usagers, alors que des infrastructures — certaines belles — ont été créées depuis l’édition précédente. Pourquoi ? Le nombre de personnes se déplaçant à vélo étant en hausse, les attentes des nouveaux usagers seraient-elles plus élevées ? C’est possible, mais nous pensons qu’il faut surtout y voir le reflet d’une infrastructure qui reste parcellaire et disjointe.

Il n’est toujours pas possible, dans la majorité des cas, de se déplacer de façon sécurisée entre une commune gessienne et sa voisine. A l’intérieur d’une zone urbanisée, on trouve plus souvent des aménagements, mais sur des tronçons isolés. Or si on souhaite aller à une destination, on ne peut pas faire l’impasse sur une partie de l’itinéraire ! L’infrastructure dont on dispose aujourd’hui dans le Pays de Gex conviendrait très bien à des cyclistes souhaitant faire 200m de vélo par-ci, quelques mètres par-là, deux-trois kilomètres par ici, et ayant un moyen de faire des sauts dans l’espace-temps, reliant la fin d’un aménagement au début du suivant sans avoir à traverser l’espace intervenant. En attendant de tels moyens, nous autres, cyclistes du réel, sommes bien obligés de parcourir chaque mètre d’enrobé, de graviers, de terre ou de boue, nous séparant de notre objectif. Et c’est la partie la plus difficile qui va conditionner le sentiment global de sécurité ou d’insécurité sur le trajet.

Le « Pays Gessien » fait sa Une cette semaine sur le sujet : vous y lirez un résumé des résultats du baromètre, ainsi que des commentaires, plus détaillés que ce qui précède, plus diplomatiques sans doute, mais allant dans le même sens, de la part de notre président, Blaise Bachmann, et de Jean-François Marchand du collectif Vélorution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.