Où en sommes nous avec la prise en compte des déplacements à pied et à vélo ?

En cette période de confinement, de nombreuses questions se posent et vont se poser en ce qui concerne les déplacements à pied et à vélo. Voilà un petit résumé des points qui nous semblent importants:

– sur les déplacements autorisés, de nombreuses informations contradictoires ont circulé à propos de la possibilité ou pas de se déplacer à vélo, pour faire ses courses, aller au travail ou faire du sport. La FUB a recueilli plus de 1000 témoignages de cyclistes interpellés. Elle a déposé un recours devant le conseil d’état, et le mémoire en défense de la place Beauvau confirme bien que le vélo est autorisé dans tous les cas.

– sur la fermeture des aménagements cyclables: la voie verte d’Ornex a été laissé ouverte, tandis qu’à Grilly ou Divonne, les voie vertes ont été fermées. Quelle est la logique ? Les cyclistes doivent donc circuler sur la route où le trafic est plus faible, mais où les excès de vitesse sont fréquent. Ces mesures sont contre-productives et dangereuses, en Allemagne l’utilisation du vélo est au contraire fortement encouragée. Un courrier à été envoyé par l’AF3V à la ministre des transports pour demander au plus vite la réouverture des voies vertes. Nous demandons instamment aux communes du Pays de Gex d’ouvrir de nouveau ces itinéraires indispensables aux déplacements à vélo !

– sur la préparation de la sortie de crise: nous avons écrit dimanche dernier aux mairies de Ornex, Ferney-Voltaire, Divonne-les-Bains, Gex, Prévessin-Moens, Saint-Genis-Pouilly, Thoiry, Échenevex, à la CAPG et au Département pour leur demander d’anticiper sur le déconfinement en mettant en place des aménagements cyclables temporaires pour les cyclistes qui sont obligés de se déplacer, mais également de mettre en place des surlargeurs sur les trottoirs, notamment dans les centre-villes anciens où ceux-ci sont souvent étroit et ne permettent pas à deux piétons de se croiser en respectant les distances recommandées.
Ces aménagements commencent à être réalisés dans certaines villes françaises. La région Ile de France lance un plan vélo à 300 millions. Le Cerema, qui produit les recommandations et normes d’aménagement a produit un guide pour ces aménagements cyclistes et piétons. Nous avons aussi incité les destinataires de notre message à participer à un séminaire qui a été organisé par le Cerema cette semaine.
Comme malheureusement souvent, nous n’avons reçu aucune réponse des 8 mairies destinataires, ni de la CAPG ni du département. Si rien n’est fait, en sortie de confinement il faudra donc se croiser sur des trottoirs qui souvent ne respectent déjà pas la norme (1.40 m de largeur hors tout obstacles) tandis que l’immense majorité de l’espace public sera toujours réservé aux voitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.