Infrastructures pour piétons et cycles

Sur cette page, nous allons essayer de centraliser les documents de référence pour des infrastructures piétonnes et cycle de qualité. Les fiches du Certu sont la référence pour les services techniques en France, mais d’autres documents peuvent être intéressants.

Les zones de rencontre

Les zones de rencontre sont des portions de voirie où la vitesse est limitée à 20 km/h, et ou les piétons et cyclistes sont prioritaires. Ce sont par exemple le bas de la grande-rue à Ferney, ou l’esplanade devant la gare Cornavin. Les fiches techniques du Certu ci-après donnent les bases légales, la signalisation officielle et des exemples concrets de mise en œuvre:

 Les stationnements vélo

Une offre de stationnement vélo de qualité est essentielle au développement de ce mode de déplacement. Si cela parait évident et est complètement intégré dans l’urbanisme pour les autos, c’est encore très loin d’être le cas pour les vélos qui nécessitent pourtant bien moins de place. Les documents suivants donnent des informations pour bien dimensionner et positionner des stationnements vélo.

Les doubles sens cyclables

Ces aménagements particulièrement sûrs sont obligatoires dans toutes les rues en zone 30, sauf arrêté municipal spécifiant le contraire.

Les bandes dérasées multifonctionnelles

Derrière ce nom barbare se cachent les bandes que l’on trouve parfois hors agglomération le long des voies départementales. Ces bandes ne sont pas réservées aux vélos, mais ceux-ci ont le droit d’y rouler. Comme les véhicules roulent souvent vite sur ces routes, pour être utilisables ces bandes doivent être d’une largeur suffisante. Les deux références suivantes développent plus ce sujet:

Les giratoires

Les giratoires sont un aménagement souvent pénalisant pour la mobilité active: les piétons doivent faire un long détour, et les entrées/sorties sont souvent accidentogènes pour les cyclistes. Si les giratoires de petite taille sont encore acceptables, les grands giratoires, comme celui de la porte de France à Saint-Genis-Pouilly, sont un vrai «piège» à cyclistes. Sans aménagements lourds (passage souterrain ou passerelle comme ici en Hollande), il n’y a guère d’aménagement réellement sûrs. En France, le Cerema a fait un document sur les aménagements pour vélo dans les rond-points. C’est donc le document de référence. Les Belges ont un document bien plus complet, que nous conseillons plutôt.

Les aménagements cyclables (guides généraux)

Dans cette rubrique, nous proposons des guides assez exhaustifs, reprenant des recommandations pour la plupart des situation où des aménagements spécifiques sont nécessaires. Le guide réalisé par le grand Lyon est particulièrement bien fait et exhaustif. Celui réalisé par le conseil général du Morbihan, un petit peu plus ancien, est également très bien fait, et couvre l’intégralité du sujet, y compris par exemple le balisage ou l’entretien.

On peut également citer l’excellent document sur la sécurité des cyclistes, illustré de nombreuses photographies, qui est réalisé par Jacques Robin et mis à disposition sur son site internet.

Bases légales

L’obligation de mettre en place des aménagements cyclables à l’occasion de réalisation ou rénovation de voiries est inscrit dans la loi depuis 1996, mais est encore superbement ignoré par nos élus locaux. D’autres évolutions légales ont imposé la mise en place de double-sens cyclables dans les zones 30 ou encore la réalisation de locaux vélos dans les immeubles d’habitation et de bureaux.

Pour la loi Laure, voir la page dédiée sur le site de la Fubicy, et le tout nouveau document de synthèse publié en mai 2013 par le ministère de l’écologie et du développement durable.

En ce qui concerne le stationnement dans les immeubles, le décret n°2011-873 mentionne « Art. R. 111-14-4. – Lorsque les bâtiments neufs à usage principal d’habitation groupant au moins deux logements comprennent un parc de stationnement d’accès réservé aux seuls occupants de l’immeuble, ces bâtiments doivent être équipés d’au moins un espace réservé au stationnement sécurisé des vélos, ce terme désignant, pour l’application du présent article et du suivant, les cycles et les cycles à pédalage assisté tels qu’ils sont définis à l’article R. 311-1 du code de la route.
« Cet espace réservé comporte un système de fermeture sécurisé et des dispositifs fixes permettant de stabiliser et d’attacher les vélos par le cadre ou au moins une roue. Il présente une capacité de stationnement en adéquation avec le nombre, le type ou la surface de logements précisée par arrêté du ministre chargé du logement.
« Art. R. 111-14-5. – Lorsque les bâtiments neufs à usage principal de bureaux comprennent un parc de stationnement d’accès réservé aux salariés, ces bâtiments doivent être équipés d’au moins un espace réservé au stationnement sécurisé des vélos.
« Cet espace réservé comporte un système de fermeture sécurisé et des dispositifs fixes permettant de stabiliser et d’attacher les vélos par le cadre ou au moins une roue. Il présente une capacité de stationnement en adéquation avec la surface du bâtiment, précisée par arrêté du ministre chargé du logement. »
Ainsi, tous les nouveaux bâtiments construits doivent être équipés de stationnements vélos. Le mieux est de vérifier que votre commune l’a bien inscrit dans le règlement de son PLU.

Enfin, la loi à également généralisé les double-sens cyclables dans les zones 30, qui deviennent la règle générale, sauf si la municipalité prend un arrêté, rue par rue, s’y opposant. Plus de détails sur le site du Certu.

Port du casque à vélo

Le port du casque à vélo est conseillé, mais la Fubicy ne veut pas qu’il soit rendu obligatoire. Voici son argumentaire.