Réaliser une carte similaire

Licence Creative Commons
Ce document est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

Dernière mise à jour: juin 2015

Introduction

Cette carte est basée sur les données cartographique du projet OpenStreetMap (OSM), qui sont libres de droit. Le principe est de télécharger les données OSM de la région qui nous intéresse, de filtrer les informations pertinentes pour la carte que l’on veut réaliser, de définir le rendu que l’on souhaite donner aux différents éléments, et de la recréer. Bien que ceci semble compliqué, il existe de nombreux outils pour simplifier cette tâche.

Cette documentation est basée sur le travail réalisé par les associations de Lyon, Besançon et St Nazaire, quelles en soient remerciées. Bien entendu, cette documentation est libre de tout droit et peut à son tour être reprise et modifiée.

1: Télécharger les données correspondant à la région

Selon le territoire que vous voulez couvrir, vous pouvez utiliser une des trois méthodes suivantes.

1.1: Méthode simple, pour travailler sur une petite surface de carte

Pour un premier essai et la mise au point de votre script de rendu de carte, vous pouvez travailler sur une petite portion de territoire. Dans ce cas, vous pouvez simplement aller sur le site OpenStreetMap (OSM), et depuis l’onglet « exporter », extraire la portion de territoire qui vous intéresse, en utilisant le format « données XML d’OpenStreetMap ». Vous obtenez alors un fichier « map.osm » à partir duquel nous allons travailler. Cette méthode ne fonctionne qu’avec de petites surfaces, pour ne pas surcharger les serveurs de OSM.

1.2: Méthode simple, pour travailler sur une plus grande surface de carte (valable pour la surface couverte par notre carte)

Un lecteur nous a signalé cette méthode très efficace: Il est possible d’obtenir les données de la zone géographique souhaitée directement (pas de téléchargement de zone complète ni d’usage d’osmosis) en entrant ce type d’URL dans son navigateur :

Il semble que l’API ai été modifiée récemment, si ça ne fonctionne pas, essayez plutôt avec la syntaxe suivante:

Les coordonnées correspondent aux limites géographiques entrées dans osmosis, mais dans un ordre différent (ouest, sud, est, nord – soit le sens inverse des aiguilles d’une montre). Le fichier téléchargé est à renommer en nom_choisi.osm et sera prêt à l’usage dans Maperitive.

Le service dispose de garde-fous qui empêche les requêtes trop lourdes ou trop longues.
Il permet de récupérer des données filtrées (par exemple seulement la voirie), ce qui est également très pratique.

Plus d’informations ici :
http://wiki.openstreetmap.org/wiki/Overpass_API
http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:Servers/api.openstreetmap.fr

1.3: Méthode élaborée, pour couvrir de très grandes surfaces de carte

Pour couvrir une ville ou plus, il vous faudra utiliser la méthode suivante:

Voici les données correspondant aux régions de France. Prendre le fichier .pbf correspondant à la région où se trouve votre ville. Ces données sont actualisées plusieurs fois par semaine d’après la base de données d’Open Street Map. La date et l’heure d’actualisation figurent en face du nom du fichier. Il vous faut maintenant déterminer les coordonnées de l’extrait que vous voulez utiliser. Pour ceci, ouvrez Open Street Map et recherchez votre ville. Zoomez de façon à voir à l’écran au moins la zone qui constituera votre carte cyclable. Cliquez ensuite sur l’onglet « export ». Vous verrez apparaître sur la gauche de l’écran un outil affichant les coordonnées de la zone où vous vous trouvez, et permettant également de sélectionner manuellement une zone. Les coordonnées s’affichent de la façon la plus naturelle qui soit : la latitude nord en haut, la latitude sud en bas, la longitude ouest à gauche, la longitude est à droite. Pour rappel :

  • Latitude = positionnement Nord-Sud
  • Longitude = positionnement Est-Ouest

Il faut alors utiliser l’outil Osmosis (voir la documentation pour l’installation) pour convertir le fichier .pbf en un fichier .osm utilisable et qui couvre le territoire qui vous intéresse (défini par les coordonnées relevées précédemment). Par exemple, pour obtenir la carte de l’APiCy, la commande est:

  • osmosis –rb file=./rhone-alpes.osm.pbf –bounding-box top=46.345 left=5.965 right=6.131 bottom=46.227 –write-xml file=./pdg.osm

Cela nous permet d’obtenir un fichier pdg.osm contenant les données de la zone comprise entre les latitudes 46.345 (au nord) et 46.227 (au sud), et entre les longitudes 5.965 (à l’ouest) et 6.131 (à l’est), à partir du fichier rhone-alpes.osm.pbf téléchargé à l’origine. Si vous étudiez la documentation, vous verrez qu’Osmosis permet aussi de faire de nombreuses opérations de filtrage de vos données.

2: Générer la carte et les tuiles pour le site internet

Le fichier .osm contient toutes les informations brutes de la base de données de OSM. Nous devons maintenant les utiliser pour générer la carte qui nous intéresse, avec le rendu que nous choisirons. Une fois le rendu satisfaisant, pour pouvoir mettre la carte sur un site internet nous devrons générer les tuiles, qui sont la multitude d’images JPG qui composent la carte. Il y a une image pour chaque zone de la carte et chaque niveau de zoom. Bien évidemment, plus le niveau de zoom est fort, et plus le nombre d’images est important pour une même zone.

Pour faire ce travail, nous allons utiliser Maperitive.

Une fois Maperitive ouvert, cliquez sur la barre grise en bas qui est une invite de commandes. Maperitive dispose d’une interface graphique qui a le mérite d’exister, mais s’utilise beaucoup mieux en ligne de commandes.

On va utiliser les commandes suivantes :

  • clear-map (pour effacer le fond de carte)
  • load-source ../pdg.osm (pour charger le fichier obtenu précédemment)
  • geo-bounds-use-source (pour délimiter les bords de la carte)

On obtient alors une carte de la zone considérée, mais dont le rendu n’est pas celui que nous souhaitons. C’est normal, car pour le moment c’est le rendu par défaut de Maperitive, très proche de celui des cartes du site OSM. Pour modifier ce rendu, nous allons devoir charger nos propres règles. Et pour ne pas partir de rien, vous pouvez utiliser les règles de notre carte, en téléchargeant le fichier apicy21.mrules (vous pouvez aussi essayer celles de la carte de La Ville A Vélo). Pour les appliquer, il faut alors utiliser les commandes suivantes dans Maperitive:

  • use-ruleset location=./../OpenStreetMap/apicy21.mrules
  • apply-ruleset

La carte apparaît alors avec son nouveau rendu. Vous pouvez simplement éditer le fichier .mrules (c’est un fichier texte assez compréhensible) pour adapter le rendu à vos désirs. Attention, si vous voulez créer la même carte que nous, vous devez installer manuellement les icônes des parkings vélo et de la pompe, que nous avons crées spécialement. Vous devez les télécharger (pompe, parking couvert, parking), et les copier dans le répertoire où se trouvent toutes les icônes de Maperitive, c’est à dire Maperitive/Icons/SJJB/png.

Lorsque la carte est satisfaisante, on peut alors lancer la génération des tuiles, ce qui peut prendre un peu de temps selon la taille de la carte :

  • generate-tiles minzoom=12 maxzoom=18

Toutes les tuiles sont générées dans le répertoire Maperitive/Tiles.

Si vous voulez générer une carte sous la forme d’un fichier image à bonne résolution, vous devez utiliser les commandes suivantes :

  • geo-bounds-use-source
  • export-bitmap file=./output/output.jpg zoom=16

Vous aurez alors une image jpg de votre carte, couvrant tout le territoire étudié, au niveau de zoom 16. Vous pouvez bien entendu utiliser un autre niveau de zoom, mais le fichier risque d’être trop gros pour les niveaux de zoom supérieurs. À noter qu’il est possible d’exporter au format vectoriel .svg, vous pouvez utiliser la commande export-svg.

3: Mettre la carte en ligne

Il s’agit maintenant de mettre en place un site internet pour gérer la carte, et l’affichage des tuiles selon le niveau de zoom. Pour cela, on va utiliser Open Layers.

3:1: Installer Open Layers

On suppose à ce stade que vous savez ce qu’est un hébergement, que vous en avez un, et que vous êtes en mesure d’y accéder via un protocole permettant l’envoi de fichiers et la création de répertoires (FTP, SCP…). (un hébergement très simple suffit, car Open Layers n’utilise que du Javascript et du HTML, donc des choses interprétées par votre navigateur. Pas besoin de PHP ou autres).

Nous vous proposons deux méthodes :

Soit vous téléchargez vous-même la dernière version d’Open Layers sur openlayers.org et vous vous l’intégrez dans votre site comme bon vous semble. Cette méthode a l’avantage de vous faire travailler le sujet et comprendre le fonctionnement du logiciel.

Soit vous préférez (comme nous) partir du travail déjà fait par les autres, et y apporter ensuite des modifications. Cette méthode a l’avantage d’aller plus vite. Dans ce cas, prenez ce fichier.

Cette archive contient l’ensemble des fichiers utilisés pour faire fonctionner la carte, tels qu’ils sont présents sur notre serveur.

Décompressez l’archive sur votre hébergement, dans le répertoire où vous voulez installer la carte. Vous verrez qu’il y a plusieurs répertoires et fichiers destinés à faire fonctionner OpenLayer. Vous verrez qu’il y a aussi un fichier index.html qui est le code principal de la page, et un deuxième fichier carte3.html qui permet de gérer les différentes couches d’affichage. Il y a aussi des fichiers image comme legende7.jpg qui représente la légende de la carte et également le logo de notre association, que vous remplacerez par celui de la votre.

Le répertoire Tiles est celui dans lequel vous devez mettre les tuiles de la carte générée par Maperitive. Le répertoire Relief est celui dans lequel vous stockerez les tuiles des courbes de niveau.

3.2: Envoyer votre carte

Vous venez d’installer Open Layers. Il vous reste à mettre les tuiles de la carte dedans. Pour ceci, sur votre ordinateur, ouvrez le répertoire Tiles dans le répertoire de Maperitive. Il contient des sous-répertoires correspondant aux niveaux de zoom, de 12 à 18.

Envoyez tous ces répertoires et leur contenu dans le répertoire tiles qui est apparu sur votre hébergement lorsque vous avez décompressé notre archive. Maintenant, toutes les tuiles que vous avez générées avec Maperitive sont sur votre site, prêtes à être utilisées. Comme les fichiers index.html et carte3.html sont adaptés à notre carte, il faut y apporter de petites modifications pour votre carte:

Dans le fichier index.html, à la fin (ligne 39) il faut changer le chemin indiqué pour le remplacer par celui où se trouve votre carte. De même, il vous faudra remplacer les liens vers ceux de votre site, et mettre à jour les textes.

Enfin, dans le fichier carte3.html, vers la fin encore (ligne 167), il vous faut remplacer les coordonnées par celles qui correspondent au milieu de votre carte, pour que la page s’ouvre au bon endroit. Vous pouvez voir comment fonctionne ce fichier, et mettre pour le moment en commentaires les lignes permettant d’afficher des itinéraires conseillés et les reliefs. Maintenant que ceci est fait, vous pouvez ouvrir dans votre navigateur l’adresse à laquelle vous avez mis votre carte, et celle-ci doit être visible et fonctionnelle.

Il vous reste à faire le point sur la qualité de la cartographie des aménagements cyclables de votre ville dans OpenStreetMap et à contribuer à leur amélioration (voir nos recommandations).

3.3: Rajouter des itinéraires recommandés

Si vous voulez faire apparaître des itinéraires recommandés, il suffit de placer un fichier constitué des traces GPS de cet itinéraire (format .gpx) dans votre site, et d’éditer le fichier carte3.html pour mettre le nom correspondant au fichier et à votre itinéraire. Pour créer facilement un fichier .gpx, vous pouvez par exemple créer un compte (gratuit) sur le site OpenRunner qui permet de tracer simplement des parcours sur un fond de carte, et permet de les exporter au format .gpx.

Si vous avez modifié les règles d’affichage, et que vous devez modifier la légende, vous pouvez travailler à partir de notre fichier de légende dans lequel tous les textes et logos sont dans des calques (format The Gimp). Vous perdrez moins de temps…

3.4: Mise à jour et automatisation

Bien sûr, à chaque fois que des améliorations seront faites dans OSM, il vous faudra régénérer le fichier .osm et les tuiles, et les renvoyer sur le serveur.

Afin d’automatiser les commandes Maperitive pour la mise à jour, il est possible de mettre toutes ces commandes dans un fichier texte :

  • clear-map
  • open-sources pdg.osm
  • load-source ./../OpenStreetMap/pdg.osm
  • geo-bounds-use-source
  • use-ruleset location=./../OpenStreetMap/apicy11.mrules
  • apply-ruleset

Ensuite, si vous placez ce fichier dans le même répertoire que le fichier exécutable de Maperitive vous pouvez utiliser ce fichier de commandes en écrivant dans la ligne de commande de votre console :

  • ./Maperitive.sh MesCommandes.txt

ou alors depuis l’interface de Maperitive avec cette commande :

  • run-script MesCommandes.txt

On peut alors vérifier la qualité de la carte. Si celle-ci est satisfaisante, on peut alors lancer la génération des tuiles :

  • generate-tiles minzoom=12 maxzoom=18

Il reste alors a uploader les tuiles sur le site Web, en faisant attention à ne prendre que les tuiles qui ont été modifiées. Nous conseillons d’utiliser Filezilla, et de prendre l’option permettant de ne remplacer que les fichiers dont la taille a été modifiée.

4: Faire une carte papier

Pour sortir une image à haute résolution de votre carte, vous devez l’afficher dans Maperitive. Ensuite, vous pouvez faire la commande:

export-bitmap file=./output/output.jpg zoom=16

qui vous donnera un fichier .jpg dans le répertoire output. Vous pouvez changer le niveau de zoom, et le format du fichier. Pour avoir un fichier vectoriel, vous pouvez utiliser la commande export-svg.

5: Superposer les courbes de niveau

Depuis le mois de décembre 2012, nous avons mis en place des courbes de niveau, qui peuvent être superposées à la carte. Pour faire du vélo dans notre région, c’est une information qui peut être fondamentale ! J’ai reçu beaucoup d’aide de la part d’Olivier qui a réalisé une excellente carte de la mobilité dans la région Genevoise et que je remercie donc.

Le principe est de générer des calques transparents ne comprenant que les courbes de niveau de votre région. Ils seront stockés dans un répertoire spécifique sur votre serveur d’hébergement, et ils pourront être affichés à la demande grâce à Openlayer, comme les itinéraires préférés. Pour générer les calques de courbes de niveau, nous allons une nouvelle fois utiliser Maperitive. Le script m’a été transmis par Olivier, j’ai fait quelques petites modification pour choisir la couleur et l’épaisseur des courbes. Vous verrez qu’il est assez facile à comprendre.

Pour l’exécuter, il faut faire la série de commandes suivantes dans Maperitive:

clear-map
load-source /home/philippe/OpenStreetMap/pdg.osm
[A adapter en fonction de votre propre fichier de données OpenStreetMap]
geo-bounds-use-source
set-geo-bounds 5.91,46.194,6.171,46.388
[A adapter en fonction des coordonnées de votre carte]
use-ruleset location=/home/philippe/OpenStreetMap/CourbesNiveau.mrules
[Mettre ici le chemin de votre script Maperitive]
apply-ruleset
generate-contours
generate-tiles minzoom=12 maxzoom=18

L’affichage à l’écran est noir, mais c’est normal car il n’y a pas de fond de carte. Par contre, si vous allez voir dans le répertoire Tiles de Maperitive les fichiers qui ont été crés, vous devez voir que ce sont des tuiles avec un fond transparent et qui comportent vos courbes de niveau. Il ne reste plus qu’à uploader ce répertoire sur votre serveur en le nommant de manière spécifique, et de rajouter une ligne dans votre fichier carte3.html pour permettre à OpenLayers d’afficher ces tuiles (ici pour un répertoire nommé «relief»):

            var layerrelief = new OpenLayers.Layer.OSM("Courbes de niveau", "relief/${z}/${x}/${y}.png", {zoomOffset : 12,numZoomLevels:6,resolutions : [38.21851413574219, 19.109257067871095, 9.554628533935547, 4.777314266967774,2.3886571334838869,1.1943285667419434], alpha: true, isBaseLayer: false , transparant: true, opacity : 0.8, visibility: false});
	    map.addLayer(layerrelief);

Toujours dans le fichier carte3.html, vous pouvez voir qu’il y a aussi un affichage d’ombrage, qui permet de mettre en évidence le relief. Ces tuiles sont stockées à distance sur un serveur, nous n’avons donc rien de spécial à faire.

6: Conclusions et commentaires

Ce petit tutoriel s’appuie beaucoup sur les travaux déjà fait par les associations vélo de Lyon, Besançon et St Nazaire. N’hésitez pas à utiliser les commentaires ci-dessous pour nous faire part des améliorations possibles, j’essaierai de les intégrer ensuite dans le corps du texte.

25 réflexions au sujet de « Réaliser une carte similaire »

  1. Il est également possible d’obtenir les données de la zone géographique souhaitée directement (pas de téléchargement de zone complète ni d’usage d’osmosis) en entrant ce type d’URL dans son navigateur :
    http://api.openstreetmap.fr/xapi?*%5Bbbox=5.965,46.227,6.131,46.345%5D

    Les coordonnées correspondent aux limites géographiques entrées dans osmosis, mais dans un ordre différent (*). Le fichier téléchargé est à renommer en nom_choisi.osm et sera prêt à l’usage dans Maperitive

    (*) ouest, sud, est, nord – soit le sens inverse des aiguilles d’une montre

  2. Très intéressant, enfin un bout de tuto sur Maperitive, …mais où peut-on la voir cette « carte similaire » ?

  3. les fichiers d’exemple « apicy11.mrules » et « villeavelo.mrules » ne sont plus disponibles à partir du lien indiqué ici. Où peut on trouver ces fichiers afin de refaire votre exemple ?

    • Bonjour, désolé pour cette erreur, c’est réparé, les liens sont de nouveau actifs. Vous avez même en prime un fichier apicy12 avec les derniers changements intervenus.

  4. Bonjour,
    Tout d’abord, merci beaucoup de ce tutoriel !

    Le fichier ol-cartevelo.tgz n’est pas téléchargeable (pour pouvoir installer la carte sur OpenLayers et en html).
    Merci d’avance

  5. un merveilleux tuto, merci beaucoup, dont je cherchais à reconnaître la licence, pour éventuellement commencer à le traduire [ de ], et savoir si je peux commencer à le mettre en ligne au wiki d’OSM, ce travail évent. de trad., en indiquant, bien sûr, la source! très intéressant serait aussi un (début de) liens vers de tels outils, même extérieurs, voir en langues étrangères, pouvant compléter ou élargir ces indications!

    • Bonjour, pas de problème pour reprendre/modifier ce texte, je n’ai pas mis de licence encore, mais lors de sa prochaine mise à jour je mettrai une licence Creative Commons By-Sa, il suffit donc de citer la source.
      Je ferai des modifications au texte prochainement, je voudrai en particulier compléter le mode d’emploi pour faire les courbes de niveau.

  6. Juste ce qu’il nous fallait ! Merci.

    Est-il possible d’ajouter un point ou une ligne sur la carte par une interface graphique, comme, par exemple, pour signaler un obstacle ou un aménagement dangereux pour le vélo ?

    • Bonjour,
      pour le moment, nous n’avons pas prévu de telle interface. De plus, je pense qu’il faudrait une modération, ce n’est pas simple à faire. La carte des Lyonnais de la ville à vélo (http://carte.lavilleavelo.org/) fait apparaître des points noirs, je pense mettre en place un système similaire dans l’année, mais qui ne sera modifiable et éditable que par les administrateurs…
      Meilleures salutations.

  7. Bonjour,
    le document a été mis à jour aujourd’hui. La licence a été précisée et les liens de téléchargement ont été mis à jour. Un chapitre a été rajouté pour expliquer comment générer les courbes de niveau.

  8. Bonjour.
    Merci beaucoup pour ce partage d’expérience et ces informations très utiles.
    A Angoulême, nous débutons la réalisation d’une telle carte. Nous nous familiarisons peu à peu à OSM et aux attributs à introduire (rien de renseigné en terme de vélo dans le coin…)
    Une question dans l’immédiat : comment spécifiez vous dans JOSM une quantité d’arceaux sur un point de stationnement ?
    MErci d’avance pour votre retour, et bonne continuation à vous !
    Cordialement,
    Julien Huart, Vélocité de l’Angoumois

  9. Bonjour,
    d’abord je vous remercie pour ce tuto vraiment chouette.
    on a constaté que le site carte.ocivelo.fr ne fonctionnait pas sur internet explorer 8.
    J’ai cherché et corrigé le script carte3.html comme suit :
    // suppression de la virgule après ‘S’: « S »

    OpenLayers.Lang[« fr »] = OpenLayers.Util.applyDefaults({
    ‘Permalink’: « Permalien »,
    ‘Overlays’: « Relief et Itinéraires conseillés »,
    ‘Base Layer’: « Carte Ocivélo »,
    ‘Scale = 1 : ${scaleDenom}’: « Echelle ~ 1 : ${scaleDenom} »,
    ‘W’: « O »,
    ‘E’: « E »,
    ‘N’: « N »,
    ‘S’: « S » //,
    });

    // suppression de la virgule après format: new OpenLayers.Format.GPX()
    var lgpx2 = new OpenLayers.Layer.Vector(« Tarentaize – Hôtel de ville – Guitton », {
    strategies: [new OpenLayers.Strategy.Fixed()],
    protocol: new OpenLayers.Protocol.HTTP({
    url: « centre-guitton.gpx »,
    format: new OpenLayers.Format.GPX() //,
    }),
    style: {strokeColor: « black », strokeWidth: 5, strokeOpacity: 0.8},
    visibility: false,
    projection: new OpenLayers.Projection(« EPSG:4326 »)
    });

    Encore merci ,
    Cordialement,
    Christophe collard

  10. Merci pour ces informations, les modifications ont été intégrées dans le fichier carte3.html qui est donné dans l’archive.

  11. Bonjour,

    Pour commencer merci de nous proposer ce tutoriel complet qui permet finalement à n’importe quel néophyte de créer une EXCELLENTE carte pour cycles urbains.

    J’ai commencé à faire une ébauche pour la ville de Nancy, car actuellement il n’existe qu’une carte format pdf proposé par la commune, et elle n’est pas très lisible. Bien sur ce n’est rien d’officiel, elle sera peut être promu par une association local (à étudier). Parallèlement cette carte servira aussi à démontrer ce qui est possible de faire avec des données ouvertes, puisque que le département s’intéresse actuellement à l’OpenData.

    Bref, trêve de clavardage, ma venu a pour but principal de remonter des informations concernant le fichier apicy12, histoire de l’améliorer. J’ai tâtonné de mon coté et Maperitive n’a pas aimé (je laisse donc faire les connaisseurs).

    Voilà en vrac mes commentaires:

    – Une route à sens unique, avec voie de bus sur la gauche dans le sens de circulation, que les cyclistes peuvent emprunter : les flèches pointent vers la direction opposé http://www.openstreetmap.org/browse/way/223409534

    – Dans le même genre, une route à sens unique, avec voie cycliste sur la gauche dans le sens de circulation : aucune représentation.

    – À la gare routière, seul les bus peuvent emprunté les voies de circulations. Avec tags accès=no et psv=yes. Pourtant elles sont représentés en tant que voies apaisées. La personne qui regarde cette carte en conclu qu’il peut rouler sur ces voies de circulations. http://www.openstreetmap.org/browse/way/210375857

    Après peut être est ce les tags qui sont mauvais (j’ai pourtant bien étudié le wiki osm mais pourquoi pas), mais si mes remarques sont crédibles, elles sont donc aussi judicieuses !

    Cordialement.

  12. Merci pour vos remarques. Effectivement, comme dans notre région nous n’avons pas de voies partagées avec les bus (en fait je dis ça, mais j’ai agrandi un peu la carte, et sur Genève ça doit exister), mais du coup je n’ai pas travaillé sur cette partie du script, qui doit être d’origine. Pourtant, ce script vient de Lyon, où il y a pas mal de voies bus et vélo: http://carte.lavilleavelo.org/

    Sur la voie apaisée, c’est moi qui est rajouté ce « concept », et je n’ai vraisemblablement pas traité le cas que vous mentionnez. Il faut que je regarde comment corriger, mais ça doit pouvoir se faire assez simplement. Je vous contacte par émail.

  13. Bonjour,

    Je m’ajoute à la liste pour vous féliciter de ce super tuto !
    Au Havre (après une bonne dizaine de cartoparty pour mettre à jour OSM) nous venons de mettre en ligne notre carte –> http://lh-velorution.fr/OL-HTML/
    Il y a encore des petits détails à régler, mais dans l’ensemble, on est bien satisfait :)

    Au nom de tout le collectif, merci !

    Maxime,
    pour lh-velorution

  14. Merci milles fois pour ce tutoriel simple, clair et concis !
    J’ai enfin mon petit serveur cartographique maison :)
    Bonne continuation à vous !

  15. En étudiant un peu plus en profondeur ce tutoriel, il y a un concept dont je n’arrive pas à comprendre le sens, c’est la résolution.

    Dans votre fichier HTML, pour créer le layer qui va contenir les tiles générés par Maperitive, vous ecrivez:
    var avb = new OpenLayers.Layer.OSM(« APiCy », « tiles/${z}/${x}/${y}.png », {zoomOffset : 12,numZoomLevels: 6,resolutions : [38.21851413574219, 19.109257067871095, 9.554628533935547, 4.777314266967774,2.3886571334838869,1.1943285667419434], alpha: true});

    Comment arrivez-vous à définir cette résolution ?
    Lorsque j’essaye de suivre la même procédure pour générer une carte de l’Espagne par exemple, l’affichage ne fonctionne pas car je ne sais pas comment renseigné la résolution :/

    Je vous remercie d’avance :)

  16. Bonjour à tous et bravo pour cet excellent travail!
    Je vis à Salvador, Brésil, et avec notre Coletivo Mobicidade, nous allons organiser notre premier evènement de contribution participative sur ce thème.
    Je souhaiterais savoir s’il est possible de travailler directement sur l’outil de modification d’OSM, sans avoir à télécharger les infos, utiliser un site d’hébergement,…Tout cela dans une perspective de renseignement décentralisé, ou tout le monde puisse ajouter des éléments.

    Merci!

    • Bonjour,
      effectivement, l’hébergeur sur lequel j’avais mis ce fichier à fermé. Je vais essayer de corriger et mettre un autre lien, en attendant je vous envoie le fichier directement sur votre adresse émail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *